actualités
programme
infos pratiques
TnBA
avec les publics
productions
newsletter
documentation
plan du site
réservations
estba
 
Le Cas Blanche-Neige
De Howard Barker
Mise en scène Frédéric Maragnani
Comment le savoir vient aux jeunes filles
Avec ce titre énigmatique et un brin provocateur, on se plaît à imaginer une blanche-neige décalée. Une blanche-neige dont la quête du prince charmant ne serait teintée ni de romantisme ni de mièvrerie, mais d’une bonne dose de perversité. C’est du moins le parti pris du dramaturge anglais Howard Barker. Sans fards et sans détours, il revisite le célèbre conte des frères Grimm et fait de son héroïne une jeune fille gourmande d’hommes et d’aventures sexuelles, terriblement jalouse de sa belle-mère la Reine et séductrice en diable.
Le Cas Blanche-Neige (comment le savoir vient aux jeunes filles)
illustre le combat de deux femmes, également belles. L’une a quarante et un ans, l’autre dix-sept. C’est de ces « états de femmes » à deux moments opposés de leur épanouissement que naît le tragique : la Reine, enceinte du jeune prétendant de Blanche-neige, meurt, comme dans le conte des frères Grimm, d’avoir chaussé les escarpins de fer rougis au feu, que le Roi a fait préparer pour elle. Par-delà la tragédie d’inspiration shakespearienne, Le Cas Blanche-Neige est aussi une réjouissante lecture psychanalytique du conte de fées : il y est question d’initiation, de perte, de culpabilité, d’identification, de jeux de miroir, de rivalité, de maternité, d’inceste et de faute.

Pour donner corps à cette construction foisonnante et faire entendre la langue, tour à tour lyrique, poétique ou triviale de Barker, le metteur en scène bordelais Frédéric Maragnani a choisi neuf comédiens dont les très attendus Marie-Armelle Deguy, Céline Milliat-Baumgartner, Maury Deschamps et Christophe Brault. Pour Frédéric Maragnani qui se réfère volontiers aux cinéastes David Lynch ou Aki Kaurismaki, Le Cas Blanche-Neige est une fable du trouble. Du trouble entre réel et irréel, entre beauté et dérisoire, entre vérité et artifice, entre femme vieillissante et femme prête à éclore. Le trouble de la féminité en somme.
Avec Céline Milliat-Baumgartner, Christophe Brault, Rodolphe Congé, Marie-Armelle Deguy, Maury Deschamps, Jean-Paul Dias, Jean-Claude Durand, Michaël Gaspar, Isabelle Girardet.

Mise en scène Frédéric Maragnani / Traduit de l’anglais par Cécile Menon (Editions Théâtrales) / Lumière Eric Blosse / Son Benjamin Jaussaud / Régie plateau Vanessa Lechat / Scénographie Camille Duchemin / Costumes Sophie Heurlin / Dramaturgie, assistanat à la mise en scène Julie Sermon / Chargée de production Anne Reynaud.

Coproduction Travaux publics – compagnie Frédéric Maragnani, Théâtre de Suresnes Jean Vilar, TnBA-Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine, Office artistique de la région Aquitaine.

© photos : William Eggleston, fokko.b
 
me 01.03 - 19:30
je 02.03 - 19:30
ve 03.03 - 20:30
sa 04.03 - 20:30
ma 07.03 - 20:30
me 08.03 - 19:30
je 09.03 - 19:30
ve 10.03 - 20:30
sa 11.03 - 20:30
ma 14.03 - 20:30
me 15.03 - 19:30
je 16.03 - 19:30
ve 17.03 - 20:30
sa 18.03 - 20:30
Prochain rendez-vous avec Travaux Publics Cie Frédéric Maragnani
Barbe-bleue (La scène primitive) de Fretel
Au TNT-Manufacture de Chaussures
24 > 28 avril 2006
TnBA - Square Jean-Vauthier BP 7 // F-33031 Bordeaux Cedex T +33 (0)5 56 33 36 80 // info@tnba.org © signelazer